Littérature : L’écrivaine chilienne Isabel Allende raconte la liberté à travers Haïti

Publié le 26 Septembre 2009

L’écrivaine chilienne Isabel Allende a lancé, en août 2009, son dernier roman “La isla bajo del mar” (l’île sous la mer) qui raconte l’esclavage dans l’ancienne colonie de SaintDomingue, aujourd’hui république d’Haïti, selon les informations parvenues à l’agence en ligne AlterPresse.

“ La isla bajo del mar” raconte la vie de Zarite, une esclave, vivant à la fin du XVIIe siècle. Vendue à l’âge de neuf ans à un colon possédant une importante exploitation sucrière, elle entreprend un mouvement de révolte, avant de renoncer à se battre pour la liberté.

Pour l’écrivaine Isabel Allende, ce choix ne relève pas d’un appel à l’indifférence. Zarite, en fait, continuera à se battre, mais pour sa descendance. Ce n’est pas la première fois que l’auteure campe des héroïnes féminines. Son dernier roman offre une galerie de femmes aux prises avec les conditions de vie de l’époque, les enjeux de la liberté et le pouvoir de vivre l’histoire d’amour de leur choix.

Isabel Allende croit que la révolution d’Haïti demeure la seule révolte d’esclaves, réussie dans l’histoire. La revisiter a été une occasion pour elle de parler de sa « quête obsessionnelle de la liberté ».

Née en 1942, Isabel Allende est la nièce du président chilien Salvador Allende (légalement élu en 1970 et dirigeant un gouvernement d’unité populaire), victime, le 11 septembre 1973, d’un coup d’Etat militaire orchestré par Augusto Pinochet (né Augusto José Ramón Pinochet Ugarte). L’auteure de “ La isla bajo del mar” est aujourd’hui l’une des plumes latinoaméricaines les plus admirées dans le monde.


Source : AlterPresse

Rédigé par Parole en Archipel

Repost 0