Paroles de mon empathie pour Parole en Archipel

Publié le 11 Juin 2010

[IMG_0124.JPG] 
La jeune poètesse française Céline 

 


De l'inimaginable en image.

Oh misère! Que vois-je?!
Un tapis de gravas, une tempête,
de poussière de ciment; mais au fait...

 
Des mois déjà je pensais tout ça fini.
Qu'ont-il donc fait depuis?
Mais moi je comptais sur eux, enfin!
Se sont-ils affalés devant le travail, sans entrain?

 
Je donne un coup de talon mental aux bénévoles,
(eux qui donnent déjà tant ! ils ne peuvent être coupables)
Je m'arrache les cheveux comme une folle,
(faut d'avoir la folie d'agir de façon notable)
C'est impossible, je cris, c'est impossible!
Est-ce alors de l'inimaginable invincible?

 
Comment pouvais-je imaginer
Que presque rien jusque là n'a été fait?
Alors j'essore ma peau de toute métaphore,
Et je m'apprête à crier haut et fort :

 
Au travail les gars, moi j'ai cru à vos promesses!
Et eux aussi surement. Là ils ont chaud aux fesses!
D'autres misères encore les guettes,
Mais rangez-moi ces trompettes!

 
Ce n'est plus de visites médaillées dont ils ont besoin
Mais d'eau, de santé, d'abris, de pains!
La prochaine fois que je me connecterai à la Terre
Je veux qu'ils soient tous souriants, protégés et fiers.

Céline.

--
Céline Dehors L. ~ Alyanie
e-mail :
alyanie2@gmail.com
site web : http://celine-dehors.blogspot.com

Rédigé par Parole en Archipel

Repost 0