Prix Goncourt 2011 : ''La belle amour humaine'' de Lyonel Trouillot en lice

Publié le 6 Septembre 2011

http://passiondelire.blog.24heures.ch/media/00/02/583259332.jpgL'Académie Goncourt a rendu public sa première sélection de romans en lice pour le plus prestigieux des prix littéraires français. Parmi les 15 romans de la liste se trouve '' La belle amour humaine '' de l'écrivain haitien, Lyonel Trouillot. Né à Port-au-Prince (Haïti) le 31 décembre 1956, Lyonel Trouillot a fait des études de droit. Fasciné par la littérature depuis son plus jeune âge, il a collaboré à différents journaux et revues d'Haïti et de la diaspora dans lesquels il a publié de nombreux poèmes et textes critiques; il a également écrit des textes de chansons interprétées par Tambou Libète, Manno Charlemagne, Toto Bissainthe, Jean Coulanges et Atis Endepandan.  

Professeur de littérature, journaliste, co-fondateur des revues LakansyèlTèm et Langaj. ''Chevalier des Arts et des Lettres de la France'', Lyonel Trouillot est aujourd'hui membre du Collectif de la revue Cahiers du Vendredi et co-directeur de la collection du même nom.

Le Goncourt sera décerné le 2 novembre. Les jurés du Goncourt se réuniront de nouveau les 4 et 25 octobre pour annoncer leur deuxième puis dernière sélection. 


La première sélection:

- Stéphane Audeguy, Rom@ (Gallimard)

- Emmanuel Carrère, Limonov (P.O.L)

- Sorj Chalandon, Retour à Killybegs (Grasset)

- Charles Dantzig, Dans un avion pour Caracas (Grasset)

- David Foenkinos, Les souvenirs (Gallimard)

- Alexis Jenni, L'Art français de la guerre (Gallimard) - premier roman

- Simon Libérati, Jayne Mansfield 1967 (Grasset)

- Ali Magoudi, Un sujet français (Albin Michel)

- Carole Martinez, Du Domaine des Murmures (Gallimard)

- Véronique Ovaldé, Des vies d'oiseaux (L'Olivier)

- Eric Reinhardt, Le Système Victoria (Stock)

- Romain Slocombe, Monsieur le Commandant (Nil)

- Morgan Sportès, Tout, tout de suite (Fayard)

- Lyonel Trouillot, La belle amour humaine (Actes Sud)

- Delphine de Vigan, Rien ne s'oppose à la nuit (JC Lattès)


Cette sélection est aussi valable pour le 24e Prix Goncourt des Lycéens, lancée en présence d'Alexandre Bompard, P-DG de la Fnac (organisatrice du prix). Pour la première fois, les lycéens participants rencontreront les Académiciens au restaurant Drouant aujourd'hui.

 


Nous l'avons lu pour vous...


 

La belle amour humaine


"Laissez les choses à leur mystère. Maintenant que je ne vois plus, je ne trouve meilleur usage de ma présence au monde que de regarder par la fenêtre. Oui, deux hommes sont morts, deux maisons ont brûlé. Mais est-ce là le plus important ! Un jour, vous aussi vous mourrez. Quand viendra l'heure, posez-vous la question qui compte : "Ais-je fait un bel usage de ma présence au monde ?" Si la réponse est non, ce sera trop tard, pour vous plaindre comme pour changer. Alors, n'attendez pas. Les circonstances de la mort n'offrent pas de clé pour comprendre. La mort demeure pour le vivant la plus banale des occurrences, la seule qui soit inévitable. La mort ne nous appartient pas, puisqu'elle nous précède. Mais la vie..."

Sur une île des Caraïbes, dans un taxi qui la mène à un village côtier, Anaïse, en quête de ses origines écoute patiemment parler son guide qui la met face à sa filiation, loue son village, digresse et philosophe. Peu d'actions pour ce récit, mais une vision du monde dans sa globalité, humaine et piquante. Une ode à la simplicité, à la générosité et à la beauté, à ces détails qui, lorsqu'on sait les voir, nous procurent beaucoup de bonheur. Ce livre est aussi une parabole sur cette entité, ce village qui rend justice aux belles âmes, à ses habitants solidaires qui pourraient être des personnages d'un tableau de Millet ou de Courbet, sauf qu'ici ce tableau a pour titre La belle amour humaine. Pas de manichéisme, de la subtilité et une question pénétrante et récurrente, quel usage faut-il faire de sa présence au monde ?

Loin des clichés de l'île d'Haïti -sans qu'elle ne soit jamais citée- et de la complaisance à décrire la misère humaine, Lyonel Trouillot nous offre un long chant profondément ancré dans la bienveillance, la douceur du monde, tout en pointant du doigt la violence des villes, la corruption. Il nous amène dans des territoires abyssaux, dans un style poétique, imagé, parfois acerbe mais ce que l'on retient, c'est cet énorme talent, cette immense qualité littéraire et ces diverses pistes de réflexion. Une musique contemplative, lyrique et richissime.

Nous avons trouvé ce texte bouleversant. Nous croyons même que c'est la première fois qu'un auteur français me touche autant et nous croyons savoir pourquoi. Lyonel Trouillot est francophone et manie la langue avec ses possibilités non soupçonnées, son altruisme, ses tripes et sa singularité.
La lecture de ce roman fut un moment de grâce, de vagabondage d'esprit et de bonté.

La belle amour humaine, Lyonel Trouillot éd. Actes Sud 17 €
Rue des pas-perdus, Lyonel Trouillot éd. Babel 6,50 €

Lyonel Trouillot, écrivain et poète

 

 

Rédigé par Parole en Archipel

Repost 0